Verres progressifs nouvelle génération, comment y voir plus clair ?

Les verres progressifs sont un dispositif médical à la pointe de la technologie permettant à ceux qui en portent de voir aussi bien de loin que de près avec une seule paire de lunettes; c’est d’ailleurs ce que signifie leur nom. Ces verres accompagnent et facilitent votre vision au quotidien : en adaptant la position de votre tête et votre angle de vue, ils vous permettent de choisir entre trois dispositifs de correction selon que l’objet que vous chercher à distinguer se trouve proche de vous, à une distance intermédiaire ou loins de vous.
Votre correction évolue en fonction de vos besoins !

Comprendre les verres progressifs :

La nature est ainsi faite : à mesure que vous vieillissez (et, comme le vin, que vous vous bonifiez), votre vue périclite. Les chances que vous développiez une presbytie augmentent en effet de manière drastique lorsque vous passez votre 45ème anniversaire. Cette baisse de la qualité de votre vision est normale, elle est même naturelle. En vieillissant les cellules de vos yeux perdent en vivacité et en capacité régénératrice; un jour les basses luminosités ou les textes trop compacts vous empêcheront de lire avec aisance et fluidité: vous êtes presbyte!

La querelle des anciennes et des nouvelles générations

Distance et technologie

Les verres progressifs, qu’ils soient classiques ou nouvelle génération, sont découpés en trois zones distinctes :
→ La zone supérieure du verre, désignée pour permettre une vision de loin
→ La zone centrale du verre, adaptée à une vision intermédiaire
→ La zone inférieure du verre, pour votre vision de près

Les verres progressifs dits “classiques” concentrent leurs technologies correctrices sur leurs faces avant, recto sur lequel est apposée l’addition de puissance par moulage. Chaque opticien commande ensuite une correction particulière pour chacun de ses clients, réalisée sur le verso du verre et arrondie à 0,25 près.
Les lunettes progressives ainsi obtenues, si elles étaient une véritable prouesse technique au début de leur commercialisation, sont aujourd’hui les plus économiques. En comparaison de technologies plus poussées et de techniques de fabrication plus modernes, elles sont aussi devenues les moins performantes et sont souvent relayées à la place de “deuxième paire” par les consommateurs.

Les verres “nouvelle génération” sont vus comme plus performants parce qu’on a concentré sur leur verso l’addition de puissance et la correction : leur recto est simplement sphérique. En outre, la correction et l’addition de puissance peuvent être adaptées aux spécificités de la vision du porteur de lunette.
Ces verres, plus fins et plus robustes, permettent une meilleure vision rectiligne, de près comme de loin, une vision panoramique (proche et intermédiaire) plus large et plus nette et vous garantissent un temps d’adaptation raccourcis.

Faut-il abandonner les verres classiques ?

Pour vos vacances, vous êtes plutôt plage de sable blanc ou plage de sable brun ?
Un peu ridicule comme question n’est-ce pas… C’est exactement la même chose pour les verres progressifs. En plus de leur prix (beaucoup plus élevé), les verres nouvelle génération proposent des innovations qui ne seront pas nécessairement adaptées à vos besoins, comme l’augmentation de votre champ de vision panoramique. Si vous n’avez pas une “trop mauvaise” vue et que vous êtes habitué à vos anciennes lunettes progressives, vous pouvez faire des économies. Cependant, si votre vue a des exigences particulières (très forte correction, difficulté d’adaptation, sollicitation extrême), les verres nouvelle génération seront un excellent investissement.
En effet, l’intensité de la correction proposée par ces verres est calculée de manière plus précise, soutenue par un meilleur surfaçage (création assistée par ordinateur du verre correcteur). Par ailleurs, le mariage addition & correction au recto du verre élargit naturellement votre champ de vision du fait de sa proximité avec votre oeil.
Ainsi, le grain de l’image que vous obtiendrez en portant des verres progressifs nouvelle génération se rapprochera-t-il du sable blanc, et celui obtenu avec des verres classiques du sable brun.

Le critère de l’adaptation aux verres progressifs

Les difficultés d’adaptation étaient le gros point noir des verres classiques. Malgré un raccourcissement de celui-ci et l’élargissement du champ de vision permit par les zones basse et intermédiaire, vous adapter à vos nouveaux verres vous prendra toujours quelques semaines et peut-être un ou deux maux de tête.

Choisissez judicieusement vos lunettes progressives, évitez les pièges !

Votre opticien Optic Duroc, votre allié dans votre choix

Si votre opticien ne vous harcèle pas de questions intrusives, fuyez !
Votre style de vie, même s’il n’est pas l’unique gage du confort escompté, est la première mine d’informations dans laquelle piochera votre opticien. Pour ajuster au mieux vos nouveaux verres progressifs à votre vue, votre travail doit être pris en considération autant que la puissance de correction dont vous avez besoin : vous n’aurez pas besoin des mêmes types de verres selon que vous passez plus de temps sur la route, dehors ou devant un ordinateur… Ainsi votre opticien vous posera-t-il une liste de questions sur votre travail, votre style de vie, vos loisirs (vous rendez-vous régulièrement à la mer, à la montagne…?) ou encore votre expérience des verres correcteurs classiques.
Cette foule de questions est la seule garantie que vos verres seront compatibles à vos singularités et aux particularités de votre vue. Chez Optic Duroc, nous prenons à coeur de connaître vos besoins, c’est pourquoi nous interrogeons minutieusement nos clients pour les conseiller au mieux.

Votre vie, vos choix (de verres)

Le choix de vos verres progressifs dépend de vous , mais pas toujours de vos goûts !
Ils devront par exemple s’adapter à :
. Votre morphologie : la distance entre les yeux d’une personne de grande taille et les objets qu’elle désire voir n’est pas la même que celle qui sépare les yeux d’une personne plus petite de ces mêmes objets.
. Vos habitudes motrices : dans quelle position placez-vous instinctivement votre tête lorsque vous lisez ? Utilisez-vous beaucoup votre champ de vision panoramique ? Est-il plus facile pour vous de voir de loin ou de près ?
. Votre vie professionnelle : comme nous le disions en introduction, vous n’aurez pas besoin des mêmes types de verres selon que vous travaillez en extérieur ou devant des écrans ou encore selon que vous exercez une profession manuelle contraignante (la minutie de l’orfèvrerie fatigue vos yeux) ou intellectuelle (pour un enseignant, la correction de copies est tout aussi fatigante !).
Vos verres progressifs devront enfin s’adapter au mieux à votre choix de monture, cependant l’esthétisme est la dernière des contraintes qui leur sera imposée. Notez que la manière dont vous utilisez vos différents champs de vision (loin, intermédiaire, panoramique) influera sur la largeur et la hauteur des verres et donc de leur monture. Ne lésez pas la qualité de votre vision pour des questions d’esthétique.

Les critères financiers

Aucune nomenclature n’entoure la commercialisation des verres progressifs, chaque opticien est libre de proposer les prix qu’il veut et d’imposer les marges qu’il désire.
Si vous voulez payer vos verres au meilleur prix, faites faire plusieurs devis par différents opticiens.
Notez que le meilleur moyen de comparer les prix de différents verres est de comparer leurs caractéristiques. La précision de leur correction, leur technicité (verres classiques ou nouvelle génération ?), leurs options (anti-reflets, anti-rayures…), leur monture… Chacune de ses particularités influera sur le prix final, à vous de faire jouer la concurrence !
Certains opticiens vous proposeront des verres progressifs en fonction des garanties de votre mutuelle en arguant que le montant couvert par celle-ci est la principale contrainte dans le choix de vos verres. Cela peut être vrai si vous avez un petit budget, cependant il est déconseillé de se limiter à des verres à bas prix ou intégralement remboursés : leurs équipements et technologies pourraient ne pas être adaptés à votre vision ou à votre style de vie.

Les verres progressifs nouvelle génération présentent de nombreuses améliorations : une correction plus précise, un champ de vision plus large, une période d’adaptation plus courte, un design plus intelligent… Cependant il n’est pas impératif d’en acquérir si vos anciens verres vous conviennent.
Indispensables au quotidien, pensez également à les protéger des rayures et des chocs grâce à un étui à lunettes !
S’ils sont de véritables dispositifs médicaux, ils sont aussi des accessoires de mode proposés à de multiples prix : n’oubliez pas de multiplier les devis pour choisir le plus avantageux et de faire attention à ce que leurs équipements soient adaptés à vos besoins. Dans ce souci de transparence, Optic Duroc vous propose de dresser un devis et de présélectionner vos montures favorites en ligne. Planifiez un rendez-vous dans l’une de nos quarante boutiques et profitez des conseils et expertises de nos conseillers !


Related Posts

Laisser un commentaire