Prenez soin de la santé visuelle de vos enfants

Le système visuel d’un enfant se développe de manière très progressive. Jusqu’à 6 ans, en effet, celui-ci évoluera significativement ; il ne se stabilise qu’aux alentours de 12 ans. Mais cette évolution ne veut pas dire qu’ils ne peuvent pas souffrir de troubles de la vue, dès le plus jeune âge ! Optic Duroc parcourt avec vous les risques et pathologies éventuelles et les techniques de protection adaptées au quotidien de nos enfants.

 

Détecter les troubles visuels de nos enfants ou les prévenir, le rôle de l’école

C’est à l’école, le plus souvent, que les défauts de la vue affectant parfois nos enfants sont repérés. Et pour cause : tableaux noirs, ordinateurs, cahiers… De multiples supports sollicitent leurs yeux, l’écolier devra faire preuve de grandes capacités visuelles et d’une certaine adaptabilité. Si ses yeux ont un problème, on s’en rendra vite compte.

Mais ne vous inquiétez pas, le cas échéant. Un enfant de primaire sur quatre souffre de troubles visuels… Par ailleurs, plus ces troubles sont détectés et traités tôt, meilleur sera sa vue dans le futur !

De nombreuses pathologies peuvent affecter nos enfants. La bien connue myopie, bien sûr, suivie de la presbytie, qui sont les pathologies les plus communes chez les adultes. Mais elles ne sont pas les seules : l’amblyopie et le strabisme, par exemple, sont des troubles fréquents chez les enfants, et tout à fait curables.

Pathologies oculaires chez les enfants, les signes qui ne trompent pas

Le strabisme fait preuve d’un atavisme implacable. Si des cas ont été diagnostiqués dans votre famille, c’est une pathologie que vous aurez à surveiller de près ! Ne vous méprenez pas : il n’est pas toujours aisé de le déceler ; tout dépend de sa force. Un strabisme léger, et donc presque invisible, peut avoir des conséquences tout aussi néfastes sur le quotidien de votre enfant qu’un strabisme évident. Notez qu’il est possible d’emmener votre enfant en consultation ophtalmologique dès 1 an.

De nombreux signes peuvent vous mettre la puce à l’oreille. Si votre enfant à les yeux qui louchent, bien entendu, mais aussi des défauts d’attention répétés et des difficultés à lire ou à écrire… De même, si votre enfant penche la tête, plisse les yeux ou regarde de côté fréquemment, vous pourrez supposer que quelque chose ne va pas.

Découvrez ici tous les signes avant-coureurs d’une éventuelle pathologie oculaire chez votre enfant.

Quelles lunettes choisir pour votre enfant ?

Vous le savez, exposer votre enfant en bas-âge au soleil sans protection peut être dangereux, tant pour sa peau que pour ses yeux. Réverbération, lumière bleue, rayon ultra-violet… Si le soleil à petites doses est indispensable, il faut savoir s’en protéger.

Ce que vous savez peut-être moins, c’est qu’à l’école aussi plane la menace de la lumière bleue et des rayons UV. Plus pragmatiquement, le risque de rayure est aussi à prendre en compte… Alors, quelles lunettes de vue et quelles lunettes de soleil choisir ?

Lumière bleue et rayons ultra-violets, qu’est-ce que c’est ?

La lumière bleue désigne une partie du spectre de la lumière visible. A petite dose, elle peut avoir des effets positifs, notamment sur notre morale. A haute dose cependant, elle peut durablement endommager la rétine, en particulier chez l’enfant dont l’oeil évolue encore. Elle est émise naturellement par le soleil, mais aussi par tous nos écrans de téléphone, d’ordinateur et de télévision.

Les rayons ultra-violets : catégorisés en trois sous-groupes (les uva, les uvb et les uvc), ils constituent un spectre lumineux que nous ne pouvons pas voir à l’oeil nu, compris dans la lumière bleue, et nocif pour nos yeux si nous les y exposons trop sans protection.

Des lunettes pour enfant qui protègent des UV et de la lumière bleue

Vous l’aurez donc compris, il est primordial de protéger les yeux de vos enfants de ces rayons UV et de la lumière bleue, deux dangers auxquels les nouveaux outils utilisés par les écoles, tels que les tablettes tactiles et les ordinateurs, exposent les écoliers de manière croissante.

Optez donc pour des lunettes de vue auxquelles vous ferez ajouter un traitement anti-lumière bleue ! Et pour l’extérieur, choisissez des lunettes de soleil à fort degré de protection (indice 3 ou 4) qui protégera bien des UVs, accompagnées d’un traitement anti-reflet.

Enfants agités ou peu soignés : mieux vaut prévenir que guérir

Vous, naturellement, vous prenez soin de vos lunettes. Votre enfant, en revanche… Entre le jardin et le bac à sable, la rayure est vite arrivée ! Prenez les devants. Tout d’abord, optez pour une monture solide, pourquoi pas munie d’un élastique qui retiendra l’équipement optique bien en place sur le nez de votre enfant. Ensuite, laissez-vous tenter par un traitement anti-rayures. Une rayure sur un verre correcteur peut être pire que handicapante et avoir des conséquences désastreuse sur la santé visuelle de votre enfant, sans parler d’une significative baisse du confort visuel qu’ils étaient supposés assurer.


Related Posts

Laisser un commentaire